REOUR EN IMAGES SUR : L’ATELIER À LEROY MERLIN

REOUR EN IMAGES SUR : L’ATELIER À LEROY MERLIN

Jeudi 23 novembre, Patrick, bénévole à l’atelier Quetibois, a animé un atelier à Leroy Merlin, sur le thème de noël.
Un après-midi familial ou chacun a fabriqué et à pu repartir avec une décoration de noël lumineuse.

Vous n’avez pas pu y participer ? C’est pas grave, d’autres ateliers arrivent !
A partir du mercredi 11 janvier 2023, tous les 2è mercredis de chaque mois les bénévoles animeront un atelier.

En solo, en duo, en famille c’est un moment sympa à partager quand on aime bricoler !

LA CANTINE DE NOVEMBRE ET DÉCEMBRE

LA CANTINE DE NOVEMBRE ET DÉCEMBRE

La cantine revient et se sont toujours des mamans Quetignoises derrière les fourneaux !
Mais cette fois-ci, avec les bénéfices, les mamans s’offriront une journée rien que pour elles.

Les repas à venir

Vendredi 18 novembre
Repas Oriental


Vendredi 16 décembre
Repas Kosovar

Prix et horaires

Entrée, plat, dessert et boisson
Prix libre, minimum 12€

Le repas sera servi à 12h.
Pour ceux qui prennent à emporter, vous pourrez venir à partir de 12h avec vos tupperwares.

Vous voulez bien manger ? Découvrir des plats ? Le tout en participant à une bonne action et en mangeant dans la bonne humeur ?
Alors n’hésitez pas à réserver votre place par mail, par téléphone ou directement à l’accueil !

RETOUR SUR : LA VISITE AUX ARCHIVES

RETOUR SUR : LA VISITE AUX ARCHIVES

Lundi 10 octobre, le groupe de généalogie était en visite aux archives départementales à Dijon.
Jean-Pierre Naudet nous raconte cette belle visite !

La visite guidée, menée par une archiviste, a commencé par un peu d’histoire.

les dates clés de l’hôtel du chancelier, la mairie et les archives départementales

C’est en octobre 1832 que les Archives départementales de la Côte-d’Or investirent l’immeuble de la rue Jeannin qu’elles occupent encore aujourd’hui. A cette époque, celui-ci avait déjà une histoire longue de près de quatre siècles. La mairie de Dijon, immédiat prédécesseur des Archives en ces lieux y était alors installée depuis 330 années.
En décembre 1500, la municipalité avait acheté à Marguerite Rolin l’hôtel édifié une soixantaine d’années plus tôt par son grand-père, le chancelier Nicolas Rolin. Cette appartenance au lignage du chancelier laissa durablement à l’édifice le nom de son premier et illustre propriétaire.

Première période : l’hôtel du chancelier Rolin

Vers 1140
Édification, pour le chancelier Rolin et sa troisième épouse, Guigonne de Salins, d’un hôtel particulier, comprenant deux corps de bâtiments à étage, (desservis par un escalier à vis sur cour) :
– logis principal (avec chapelle) sur la rue des Fols (rue Jeannin),
– pavillon de Guigonne sur la rue des Prêtres (rue Longepierre),
reliés par une galerie couverte et donnant sur une cour englobant une portion de la rue Saint-Nicolas (rue J.-J Rousseau, avec droit de passage public)

18 janvier 1462
Mort du chancelier. Son fils, Guillaume, seigneur de Beauchamp (1489), hérite de l’hôtel. Il en concède l’usage au gouverneur de Bourgogne (1482).

Deuxième période : la mairie de Dijon

9 décembre 19500
Vente de l’hôtel par M. et Mme de Talaru, petite-fille du chancelier, à la municipalité de Dijon, désireuse d’y installer la « Maison de Ville ».

3 avril 1501
Première délibération municipale dans le nouveau siège de la mairie, qui ne s’installe toutefois complètement qu’après le départ du gouverneur (vers 1512)

1680-1683
Transformation de la grande salle d’apparat (nouveau plafond, à 12 grands caissons sculptés, nouvelle cheminée monumentale)


16 et 18 juillet 1766
Concerts donnés par Mozart en la grande salle, à l’invitation du gouverneur, le prince de Condé, à l’occasion de la réunion des États de la province à Dijon


11 juillet 1831
La mairie est transférée dans l’ancien Palais des États-Logis du roi

Juillet 1766
Mozart à Dijon : ses prestations musicales à l’hôtel de ville

Troisième période : les archives départementales

1832-1833
Acquisition de l’immeuble par le Conseil Général de la Côte-d’Or et installation des Archives départementales

1840-1846
Destruction d’une partie des bâtiments, y compris la galerie gothique et l’ancien pavillon de Guigonne de Salins

30 octobre 1870
Le bâtiment est bombardé lors de l’attaque prussienne sur Dijon : dommages aux toitures et à la cheminée de la grande salle d’apparat.

1947
Inscription de l' »hôtel Rolin », puis classement de ses parties les plus prestigieuses comme Monument historique

17 mai 1953
Inauguration, par le ministre de l’éducation nationale, des nouveaux aménagements entrepris en 1949 dont la transformation de la grande salle d’apparat en salle de lecture

1961-1962
Edification d’une aile de magasins sur la rue Guyton de Morveau

1988-2001
Restructuration générale des locaux : création de magasins annexes hors centre ville, réhabilitation des parties historiques du bâtiment principal, restructuration de l’aile Lammonoye en magasins et bureaux, restauration de la grande salle d’apparat (salle de lecture principale), réhabilitation de la salle d’accueil (ancienne salle des pas perdus), installation d’une salle de lecture des microfilms en libre accès.

Source : Archives Départementales de la Côte D’or

Les archives administratives de la Révolution à nos jours

Le trésor des chartes du Duc de Bourgogne et Chambre des comptes de Dijon.
Les archives centrales du duché de Bourgogne.

Le groupe en salle de lecture.

Très attentif au décors de la salle de lecture.

La salle de lecture a passionné les membres du groupe.

A l’écoute des explications de l’archiviste.

Première visite de la « généalogie» réussie !
Elle a réuni environ 15 personnes et a conquis tout le monde !

Jean-Pierre Naudet

RETOUR SUR : LA RANDO COLOR

RETOUR SUR : LA RANDO COLOR

Samedi 8 octobre, dans le cadre d’Octobre rose et en partenariat avec le CCAS de Quetigny, nous avons organisé une « rando color » de 5,5 kms.
Le principe était simple : le public marchait et recevait de la poudre rose !

Ce sont les animateurs de la section rando qui animaient la rando color.
Photo de groupe au début, alors qu’ils sont tout beau, tout propre !

1er stop pour les lanceurs de poudre !
Nous attendions, en musique, les randonneurs aux Cèdres.

Voyant que nous étions large en poudre, nous n’avons pas lésiné sur les quantités pour le 2ème arrêt à Chevigny !
Tout le monde devait repartir tâché de rose !

Puis nous avons attendu les randonneurs à La Passerelle, pour le 3ème et dernier lancé de poudre.

La randonnée finissait où elle avait commencé : Place Centrale.
Pour immortaliser ce beau moment, nous avons fait une jolie photo de groupe !

Est-ce que l’on a épargné les animateurs rando ? Pas du tout !

Première édition de la « rando color » réussie !
Elle a réuni environ 140 personnes et a conquis tout le monde !

Pour voir toutes les photos de la rando color, c’est par ICI.

BICLOUNE ET LE BREVET IMV

BICLOUNE ET LE BREVET IMV (initiateur mobilité à vélo)

Depuis 2017, les bénévoles de l’atelier Bicloune œuvrent pour aider les habitants dans le diagnostic et la co-réparation de vélos à raison d’un mercredi sur deux. Ils récupèrent et remettent également en état de rouler des vélos, qui sont ensuite proposés à la vente.

De plus en plus au contact et appréciant le lien avec le public, les bénévoles, désireux de se former ont pu bénéficier d’une formation délivrée par la FUB (fédération des usagers de la bicyclette).
Cette formation, appelée IMV, initiateur mobilité à vélo, a pour objectif de permettre à des habitants de tout âge de bénéficier de séances d’apprentissage du vélo ou de remise en selle adaptées aux besoins de chacun.

Hervé, Denis, Francine et Pierre accompagnés de Carine ont donc passé leur brevet Initiateur Mobilité à Vélo du 13 au 16 septembre 2022 et l’ont obtenu !
On vous explique tout ça ici !

Les mises en situation
Le kit idéal pour faire la formation

Quelques chiffres

– En 2009, en France gros enjeu sur le déplacement pour favoriser la pratique du vélo
– Création du brevet IMV en 2011
– A ce jour, 920 personnes sont formées au brevet IMV
– 150 personnes ont obtenu leur CQP EMV (2ème niveau de diplôme)
– 204 vélos-école en France

Les personnes qui œuvrent pour la mobilité vélo sont pour :

– 65% des bénévoles
– 18% des salariés
– 10% des prestataires
– 4% des services civiques
– 3% autres…

L’éducation nationale a dans son programme 3 dispositifs : savoir rouler à vélo (SRAV), savoir écrire et savoir nager.
Ce sont des programmes dits « savoirs fondamentaux » qui permettent aux enfants de bénéficier des apprentissages nécessaires à une réelle autonomie à la fin du CM2 pour l’entrée au collège.

Aujourd’hui, l’atelier Bicloune évolue et souhaite généraliser l’apprentissage du vélo au travers sa pratique.

Ce que l’on retient

Les 4 notions de base pour l’apprentissage sont :
– Le freinage
– L’équilibre
– La propulsion
– La trajectoire

Des plus petits en draizienne à la personne âgée qui n’a plus ou moins d’équilibre, tout est possible !
Une fois ses étapes maîtrisées, nous organiserons des sorties sur la voierie, en milieu urbain pour s’approprier les espaces de circulation. Enfin, pour les bénévoles, il est possible d’accompagner un apprenant sur son trajet domicile-travail ou domicile-école pour aider à emprunter l’itinéraire vélo le plus adapté.

Comment ça se déploie

Une séance dure 1h (comprenant temps d’accueil et l’équipement). Les séances sont idéalement rapprochées (1h/semaine, chaque semaine) afin de ne pas perdre ce que l’on a appris la fois d’avant. Elles sont collectives, environ 4 adultes par séance et se déroulent sur un parking avec sol plat avec un très léger degrés de pente (exemple : parking Nelson Mandela).
Si la séance se déroule avec une école élémentaire, les bénévoles peuvent prendre en charge des groupes de 10 enfants.

« – Et du coup c’est pour quand l’application sur le territoire de Quetigny ?
– Mars 2023 semble être parfait ! »

Si vous êtes intéressés par le dispositif, que vous souhaitez apprendre à faire du vélo ou bien si vous avez besoin d’être rassurés pour monter sur un vélo, n’hésitez pas à nous contacter !

RETOUR SUR : LE SÉJOUR DES QUETI’KIDS

RETOUR SUR : LE SÉJOUR DU QUETI’KIDS

Après des mois d’actions d’autofinancement, les Queti’kids sont à nouveau partis en séjour du samedi 13 au samedi 20 août 2022.
Pour cette année, ils ont posé leurs bagages dans un camping à Villecroze afin d’explorer le Var.

Résumé de leur semaine de vacances

Après des heures et des heures de route, les voilà arrivés en milieu d’après-midi au camping.
Installation, courses et piscine au programme pour cette demi-journée !

Dimanche, première journée complète sur place et un programme bien chargé !
Ils ont visité l’île de Porquerolles, puis ils ont ensuite visité la ville de Hyères et ont fini par s’amuser à la fête foraine.

Qui dit le sud, dit baignade !
C’est effectivement ce qu’ils ont fait le lundi en allant au parc aquatique Watergliss.

Puis le lendemain, c’était baignade dans un lieu plus naturel, puisqu’ils sont aller sur les plages de Fréjus !
Et le soir, afin de se faire plaisir et d’échapper à la corvée de la vaisselle, ils sont allés manger dans une brasserie.

Le séjour avance, les jours défilent, alors pour profiter de l’eau mais d’une façon encore différente, direction la rando aquatique dans les gorges du Verdon !

Une journée plus calme fait aussi du bien !
C’est pourquoi le jeudi, c’était journée camping, avec piscine et jeux.

Et pour la dernière journée avant de reprendre la route pour Quetigny, ils sont allés visiter Vintimille et Monaco !

Conclusion

Encore un beau séjour récompensé par leurs efforts !